Associations de solidarité

Association pour la mémoire des enfants juifs déportés (A.M.E.J.D)

De 1942 à 1944, plus de 11 400 enfants, parce qu'ils étaient juifs, furent arrêtés par la police du gouvernement de Vichy. Ils ont été déportés vers les camps de la mort nazis, où ils furent exterminés ; anonymes, sans sépulture. Conscientes que le souvenir de cette tragédie, unique dans l’histoire de l’humanité, ne doit pas disparaître avec les derniers témoins, des associations se sont créées à partir de 1997. Leur but est de pérenniser la mémoire de ces enfants en apposant des plaques commémoratives dans les établissements où ils étaient scolarisés. Elles organisent des expositions, des rencontres avec des témoins (déportés, résistants, enfants cachés) afin de les sensibiliser au drame que fut la Shoah.