Journée nationale de la déportation

Le 28 avril 2019

La ville de Saint-André vous donne rendez-vous le dimanche 28 avril 2019, à 10h55 au monument aux morts, pour commémorer la journée nationale de la déportation.

Le Mémorial des Martyrs de la Déportation

Photo tirée du site web http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/

Retrouvez ci-dessous, le protocole de cette cérémonie :

  • Garde à vous
  • Au drapeau
  • Lecture du message du Ministre des anciens combattants par Mme  le Maire
  • Dépôt de gerbe
  • Chant des marais
  • Ranimation de la flamme du souvenir
  • "Aux morts"
  • Minute de silence
  • La Marseillaise
  • Mme le Maire se place face à la stèle des déportés
  • Repos

Un peu d'histoire

Quelques années après la fin de la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), la République française décide d'honorer la mémoire des victimes de la déportation, en particulier des déportés de France dans les camps de concentration ou d'extermination nazis. Depuis l'adoption de la loi du 14 avril 1954, le dernier dimanche d'avril est consacré "Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation". Sitôt arrivés au pouvoir en janvier 1933, Adolf Hitler et les nazis créent les premiers camps de concentration en Allemagne. Dachau est ainsi ouvert le 21 mars 1933. Y sont internés les opposants au régime, les "asociaux", tous ceux qui n'entrent pas dans les normes national-socialistes. Avec l'expansion allemande en Europe puis la Seconde Guerre mondiale, le système concentrationnaire prend une autre dimension. À partir de 1941, il s'intègre en outre dans la mise en place de la "solution finale de la question juive". Les camps se multiplient, y compris dans les territoires annexés ou occupés : Mauthausen en Autriche, Auschwitz en Pologne, Natzweiler (Struthof) en France... Lire la suite sur le site web cheminsdememoire.gouv.fr/

Renseignements auprès du service Animation / Culture au 03 20 63 07 46 ou par courriel.