Mila et Barbara Gostijanovic, musiciennes-nées

 À deux ou à quatre mains, les sœurs Gostijanovic ont du talent !

Mila et Barbara Gostijanovic

« La valeur n'attend point le nombre des années »

La musique accompagne Mila et Barbara depuis toujours.
Leur mère enseigne le piano. L’instrument a constamment été au centre de la maison, des activités et des passions familiales. Assises sur les genoux maternels, elles découvrent très vite le plaisir de jouer. De simples jeux musicaux en petits exercices, elles progressent vite et débutent leur formation à 4 ans.  

1

Leur première professeure est Baya Soultanov à l’École de Musique de Saint-André. Elles évoluent à un rythme effréné. Mila joue en concert, accompagnée d’un orchestre à 9 ans.
Bientôt, concilier temps scolaire et formation musicale devient compliqué et elles intègrent le collège Carnot à Lille, qui permet des aménagements horaires et partage la journée entre matières classiques et Conservatoire. 

« La musique, c’est comme le sport de haut niveau »

À aujourd’hui 17 et 15 ans, Mila et Barbara suivent un enseignement adapté en Belgique. À l’Académie internationale, la musique est  au centre de toute chose. Elles sont en immersion : Histoire de la musique, composition, formation musicale et pratique de l’instrument. Seule, à deux ou en formations de musique de chambre 

Elles peuvent jouer jusqu’à 5h par jour. Elles savent que la passion et le talent ne suffisent plus. « Le don, sans travail, ça ne marche pas. La musique, c’est comme le sport de haut niveau, il faut être dans les 1ers et pour cela il faut travailler ». Les deux sœurs consacrent même une grande partie de leurs vacances au piano : festivals, concerts, stages et masterclass, en France et en Europe. 

« Des ados comme les autres »

3

Mila et Barbara vivent cependant leur adolescence. Regardent des séries, font de la voile, du ski, s’occupent de leurs chats, passent du temps sur les réseaux. Mila aime lire et écrire, Barbara se plaît à cuisiner, peindre ou coudre… 

Leur père, s’il les accompagne et les épaule dans leur passion, aime aussi les ouvrir sur d’autres activités. Ils vont ensemble voir des matchs de foot. Il leur a fait découvrir le répertoire de Gainsbourg, celui de Police. Il les initie à d’autres arts.

Un avenir tout tracé ?

Les deux sœurs suivent la même voie, elles sont pourtant bien différentes. L’instrument est identique, mais elles n’ont pas le même style de jeu et n’aiment pas les mêmes compositeurs. Elles ne sont pas rivales, elles se complètent. Quand elles jouent à quatre mains, leurs particularismes s’accordent.

L’avenir ? Mila, l'aînée, se rêve soliste et se donne les moyens d’y parvenir. Barbara, plus jeune, se laisse encore le temps d’y réfléchir. 

Parions que nous n’avons pas fini d’entendre parler de ces deux jeunes Andrésiennes.

 4

Retrouvez Mila et Barbara sur leur chaîne YouTube

SAM 180 - janvier 2022