Les vies de Thérèse Viémon

Une Vie au service de l’Éducation :
Thérèse Viémon est originaire de Lille. A 24 ans, elle part enseigner en région parisienne pour accompagner son futur époux parisien. Mais son idée, c’est de revenir s’installer en périphérie lilloise pour se rapprocher de sa grand-mère. Le couple achète donc une maison dans un nouveau quartier de Saint-André, La Cessoie, où les maisons poussent comme des champignons. La localisation est idéale et Thérèse Viémon poursuit sa carrière à l’école toute proche de la Cessoie où elle devient Directrice avant de prendre la Direction de l’école Saint-Joseph. Sa carrière sera couronnée à deux reprises des Palmes Académiques, en tant que Chevalier, puis au grade d’Officier. Voici donc une première vie, rondement menée !

Thérèse V

Une vie au service de la Collectivité :
En 2001, elle est élue au Conseil municipal de Saint-André. Elle y restera 19 ans. Ayant en charge les personnes âgées, on lui confie ensuite l’enfance et la petite enfance et enfin, les jumelages. Pendant cette période, elle anime aussi, avec son époux, les « ateliers mémoire » à destination des seniors. Cette seconde vie prend fin au moment du confinement, la laissant désœuvrée à une période d’isolement forcé. C’est à ce moment-là que sa troisième vie prend toute son importance. Celle de l’écriture !

 Une vie au service de l’écriture :
Transcrire l’histoire de sa famille, réaliser des exercices de style comme des acrostiches pour les anniversaires, des pastiches… Madame Viémon a une certaine facilité avec les mots, une aisance à écrire. Il y a 10 ans, férue d’histoire locale, elle produit son premier livre : Au temps où coulait la Cessoye, qui retrace l’histoire du château et de la rivière au XIVe siècle (épuisé). Cette fois, elle invente des personnages. L’histoire se met en place. Cela commence par la naissance de Robert-Léon en 1863, dans une famille de maraîchers, au Corbeau. Le récit se poursuit au rythme de la Grande Histoire, nous mène du Midi au Québec, mais Saint-André et le Nord restent présents ! Thérèse Viémon vient d’écrire son second livre : Un siècle de vies. 

Madame Viémon a également une vie de famille, qui a sa part dans cette aventure littéraire. Elle sait que sans les encouragements et le soutien de Jean-Pierre, son mari, elle ne se serait pas lancée. Peu encline à manipuler l’ordinateur, c’est lui qui tape les textes et réalise la mise en page. Du coup, Thérèse Viémon ne s’arrête plus et prépare son troisième ouvrage !

Toutes les vies de Thérèse ont un lien. C’est le profond intérêt qu’elle porte à la commune. Une commune un peu choisie au hasard mais qu’elle a appris à aimer et qu’elle porte sincèrement dans son cœur. 

Un siècle de vies est en vente au prix de 10 € 
à la boutique du monastère ND de la Plaine, 287 avenue de Tassigny à Saint-André
ou sur demande à jp.viemon@orange.fr / 6, rue Henri-Defives 59350 Saint-André / 03 20 40 60 10

SAM 178 - septembre 2021