RÉHABILITER LE PISSELIT

Pour beaucoup, la présence de plantes sauvages évoque un manque d’entretien. Le terme même de « mauvaises herbes » traduit la perception négative que nous avons des plantes sauvages, préférons-lui celui d’« adventices ». Tenter de les éradiquer est une entreprise vaine, alors un conseil : considérez les plantes spontanées comme un élément de la nature et apprécier-les à leur juste titre.

Le pissenlit ou dent-de-lion a par exemple de multiples vertus. Il a un rôle écologique : apparaissant dès le printemps, il constitue la première nourriture des insectes pollinisateurs. D’autre part, il concentre les polluants et contribue ainsi à la décontamination des sols. C’est pourquoi, si vous le consommer, veillez à le prélever sur un terrain sain. Reconnu par de nombreuses pharmacopées traditionnelles, il est source de vitamines, fer, potassium, antioxydants... Il se consomme des racines aux fleurs, laissez-vous tenter et essayez en salade, en jus, en confiture…
Pissenlit

Cette fleur lumineuse n’a que des qualités, laissez-la donc pousser entre les pavés, parsemer les pelouses ou cohabitez avec vos légumes au potager !