Pourquoi installer un hôtel à insectes dans mon jardin ?

S’il est aisé d’alerter l’opinion publique lorsqu’une espèce emblématique comme le tigre du Bengale ou le panda géant est menacée, il est moins évident d’attirer l’attention sur la disparition des insectes. Pourtant, leur survie est essentielle à la bonne santé de notre écosystème.

Les pollinisateurs ID

Attirez dans votre jardin :

Les pollinisateurs :
Ils pollinisent les plantes. Sans eux, pas de fruits au verger. 80 % des végétaux dépendent d’eux pour leur reproduction.
L’abeille est le plus connu, mais il existe des milliers d’espèces qui travaillent discrètement pour la nature.

Les auxiliaires :
Prédateurs naturels d'espèce ravageuses, le plus connu est la coccinelle dévoreuse de pucerons.

Un maillon de la chaîne alimentaire :
De plus, sauver les insectes, c’est sauver les oiseaux, les amphibiens et les petits mammifères. Les insectes font partie de la chaîne alimentaire, sans insectes, la survie de ces animaux est menacée à son tour.

 Agir à son échelle.

Pour favoriser la biodiversité de votre jardin, installez un hôtel à insectes, afin que les auxiliaires y pondent leurs œufs et que les larves y passent l'hiver au chaud.

hotel à insectes (4)

Ludique et esthétique, il est facile à construire, mais se trouve également très facilement dans le commerce.

  • il s'installe dans un endroit calme du jardin.
  • Accrochez-le à 30 cm du sol, pour le protéger de l'humidité du sol.
  • Privilégiez une orientation Sud/sud-est, comme pour les nichoirs.
  • Variez les « chambres » pour varier les occupants et offrez ainsi à votre jardin une bonne protection contre les nuisibles. Par contre, il n’est pas recommandé de faire ou d'installer des hôtels trop grands, avec de nombreuses chambres, au risque de faire cohabiter au même endroit proies et prédateurs. Choisissez plutôt d'implanter plusieurs petits hôtels, à divers endroits du jardin. Il n'est pas nécessaire de confectionner des abris complexes, un exemple de réalisation simple : un pot en terre cuite retourné et rempli de paille, foin ou pommes de pin, que vous maintenez avec un morceau de grillage.

pot retourné

Exemples de matériaux

  1. Paille ou bois : bien abrité, ce matériau pourra accueillir des chrysopes, dont les larves se nourrissent de pucerons, cochenilles farineuse, aleurodes (ou mouches blanches), thrips ou œufs d’acariens.
  2. Tiges creuses, type bambous : elles servent d’abri aux osmies, abeilles solitaires qui pollinisent les premières fleurs des arbres fruitiers dès le mois de mars.
  3. Pots de fleurs retournés et remplis de foin : ils attirent les perce-oreilles qui apprécient les nuisibles comme les pucerons.
  4. Planchettes de bois entassées derrière ces plaques en métal : des insectes xylophages qui participent à la décomposition du bois mort, viendront s'y loger.
  5. Bûches percées : abri très apprécié de nombreux pollinisateurs bien utiles comme les abeilles et guêpes solitaires, dont les larves se nourrissent de pucerons.
  6. Fagots de tiges à moelle : comme la ronce, le rosier, le sureau, ils offrent des abris idéaux pour les syrphes et autres hyménoptères.
  7. Briques : elles sont appréciées des osmies (abeilles solitaires)…
  8. Planchettes bien rapprochées et abrités ou pommes de pin : elles attirent les coccinelles qui viennent y passer l’hiver. Leurs larves consomment énormément de pucerons

Hôtels à insectes

  • Hôtel à insectes
  • Bûches percées
  • abeille solitaire
  • pommes de pin
  • coccinelle
  • tiges à moelle
  • syrphe
  • mauves
  • pâquerettes
  • phacélies

Pour compléter votre démarche :

  • Vous pouvez installer dans votre jardin ou sur votre balcon des plantes appréciées des insectes butineurs , comme la phacélie, la mauve, le coquelicot, le souci, la pâquerette...
  • Bannissez les produits phytosanitaires nocifs pour les insectes. Il existe des alternatives naturelles aux produits toxiques, comme le désherbage manuel, l’utilisation de purins, de savon noir ou de bicarbonate de soude. Sans oublier la tolérance aux « mauvaises herbes » qui est certainement le premier geste écologique à adopter dans votre jardin !
  • Vous pouvez également aménager toutes sortes d’autres abris pour les auxiliaires : fagots de bois, tas de pierres ou rochers, hautes herbes, tas de feuilles…

En hébergeant ces hôtes utiles et peu exigeants, vous serez vite récompensé, en profitant de fruits délicieux et de floraisons superbes. Sans oublier le chant des oiseaux et le spectacle des abeilles et papillons cet été !

weigelia