Épisode de pollution aux particules PM10 - 2 mars

Atmo Hauts-de-France prévoit un épisode de pollution aux particules PM10 sur le Nord, le Pas-de-Calais, l'Oise et la Somme aujourd’hui et demain, en niveau d’alerte sur persistance.

ATMO

Cet épisode a été déclenché le mardi 2 mars 2021.
Le mercredi 3 mars 2021, au vu des conditions météorologiques similaires à celles de la veille et des modèles de prévision de la qualité de l’air, les concentrations de particules devraient rester élevées.
Lundi 1er mars, un dépassement du seuil d’information et de recommandation a été constaté dans le département du Nord (Saint-Pol-sur-Mer uniquement).

Les particules PM10 sont des particules en suspension. Origines principales : activités économiques (industrielles et agricoles), trafic automobile, chauffage.

Il est recommandé à l’ensemble de la population de prendre les précautions suivantes :

  • Éviter les activités physiques intenses et sportives.
  • Ne pas fumer, ni s’exposer à la fumée, ni utiliser de solvants ou de produits irritants afin de ne pas aggraver les effets de cette pollution.
  • Respecter le traitement médical en cours et consulter un médecin en cas de gêne respiratoire.

De plus, les enfants étant particulièrement sensibles à l’ozone, les responsables de collectivités d’enfants doivent éviter de planifier les activités de plein air.

De façon générale, l’utilisation des transports en commun et le covoiturage sont à privilégier. Il est recommandé de diminuer la vitesse de son véhicule de 30 km/h sur les axes routiers et autoroutiers du secteur concerné. Cette mesure devient obligatoire en cas d’arrêté préfectoral. Les émissions émanant des installations industrielles devront être réduites au strict minimum.

Questions/réponses 

  • Peut-on sortir avec un nourrisson pendant un épisode de pollution ? Les sorties à l’extérieur peuvent être maintenues mais de durée limitée, et à l’écart des sources de pollution (axes routiers).
  • Peut-on continuer à aérer son logement pendant un épisode de pollution ? En cas de pic de pollution, il est recommandé poursuivre les pratiques habituelles d’aération et de ventilation : aérer son logement 10 à 15 minutes, une à deux fois par jour.
  • Est-il recommandé de porter un masque en épisode de pollution ? Les masques sont souvent non-certifiés FFP1, notamment pour les cyclistes, donc quasi inefficaces vis à vis de la pollution atmosphérique. Il est plutôt recommandé de circuler calmement, et d’adapter son itinéraire, en s’éloignant des axes à fort trafic. Les recommandations ou obligations concernant le port du masque en lien avec l'épidémie de COVID sont quant à elles prioritaires et édictées par les autorités compétentes (ARS, Préfecture).
  • Est-on également exposé à l’intérieur de son véhicule ? L’habitable d’un véhicule ne protège pas de la pollution de l’air présente à l’extérieur, et concentre même les polluants à l’intérieur. Il est recommandé d’aérer régulièrement son véhicule pour réduire la concentration des polluants à l’intérieur. Il est toutefois préférable d’éviter d’aérer son véhicule à proximité de sources de pollution (trafic dense, tunnels), et pendant les moments de la journée où le niveau de pollution est le plus élevé.

Épisode de pollution : prévision du 02/03/2021 à 12h.