Protoxyde d'azote : interdiction

Nous vous invitons à retrouver, ci-dessous, l'arrêté municipal interdisant la vente de cartouche de protoxyde d’azote aux mineurs et sa consommation sur la voie publique.

visuel illustrant le protoxyde d'azote

Il est désormais interdit, sur le territoire de la commune de Saint-André, de vendre aux mineurs (-18ans) des cartouches contenant du protoxyde d’azote. Il est également interdit à ces mineurs d'en consommer dans les espaces publics.

Des centaines de capsules de couleur grise de protoxyde d’azote usagées, normalement utilisées en cuisine, en médecine ou dans l’industrie, sont régulièrement retrouvées en pleine rue. En effet, ce produit est depuis quelques temps détourné de son usage habituel à des fins récréatives pour ses propriétés euphorisantes. Il est consommé comme un psychotrope (substance qui agit sur le psychisme et le système nerveux). Des jeunes s’y adonnent en inhalant (ou aspirant) le gaz préalablement transféré dans des ballons de baudruches, en gonflant un ballon avec la cartouche de gaz puis en respirant le contenu. Parce qu’il provoque des crises de fous rires incontrôlables, les adolescents l’ont baptisé "gaz hilarant", "bon bonne", "proto", "oxyde nitreux" ou encore "N2O".

Ce gaz, détourné de son usage courant, devient une drogue qui entraîne de gros risques pour la santé.

Contrairement à d’autres stupéfiants, les consommateurs du protoxyde d’azote le trouvent facilement en vente libre en supermarché ou épiceries, dans les pharmacies ou encore sur internet. Aussi, la Ville a décidé de prendre un arrêté interdisant la vente du protoxyde d’azote aux mineurs (à retrouver ci-dessous).

arrêté municipal n°803/19

Format : pdf PDF Poids : 192,98 ko

arrêté municipal n°803/19

Format : PDF Poids : 192,98 ko

Date de publication : 28 septembre 2019

Télécharger arrêté municipal n°803/19

Description

arrêté municipal n°803/19