Le baromètre des "villes marchables"

Piétons, marcheurs... on a besoin de votre avis ! La Fédération Française de la Randonnée Pédestre (FFRandonnée) et ses partenaires de Place aux Piétons lancent le baromètre des villes "marchables" pour améliorer le sort des piétons en ville.

visuel illustrant la marche (tiré du site web de la Métropole Européenne de Lille)
Vous êtes piéton, marcheur, personne à mobilité réduite dans votre ville ou votre village… votre retour d’expérience peut être précieux. La Fédération Française de la Randonnée Pédestre (FFRandonnée) et ses partenaires de Place aux Piétons (rue de l'Avenir et 60 Millions de piétons) proposent aux Français de remplir un questionnaire en ligne pour recueillir leur avis sur la manière d’améliorer le sort des piétons dans les espaces urbanisés.
En réalisant un palmarès des villes marchables à partir de l’avis des vrais experts de la marche - les piétons - la FFRandonnée et ses partenaires souhaitent combler le manque d’informations concernant les besoins et aspirations des piétons, marcheurs et randonneurs dans l’espace urbain.
Le questionnaire permettra notamment de classer les villes selon 5 indicateurs :

  • Ressenti global
  • Sécurité
  • Confort
  • Effort de la ville
  • Services

Le baromètre a pour but de recueillir le ressenti des piétons, promeneurs, randonneurs sur leur quotidien de marcheur, répondant ainsi au manque de données dans ce domaine. Aidez-nous en consacrant 10 minutes à répondre à ce questionnaire (ici !)
Ce dernier est ouvert jusqu’au 15 février 2021. Les résultats seront connus au printemps 2021. Vous pourrez être destinataire personnellement de la synthèse des résultats.
À savoir
En 2018 déjà, la MEL avait lancé une grande concertation sur la marche : "Marcher en Métropole… et vous quel marcheur êtes-vous ?". Cette démarche de concertation avait pour objectif de susciter l’expression des citoyens sur la marche en métropole en vue d’alimenter le prochain Plan de Déplacements Urbains de la MEL. Elle faisait également suite au constat d’une baisse de la part modale de la marche (baisse de 35% à 32 % en 10 ans) de l’Enquête Déplacements de 2016.